Considérer le célibat comme étant une période difficile n’est jamais une bonne idée. Que vous venez juste de vivre une rupture ou que vous avez vécu le célibat il y a un moment, il y a deux façons de le vivre, soit comme une chance de recommencer votre vie ou comme une punition. Mais même s’il n’est pas évident de toujours mélanger le mot célibataire et le mot bonheur, il existe néanmoins des moyens d’être heureux au quotidien tout en étant seul.

La période du célibat peut donc être une période de renouvellement où vous pouvez vivre de nouvelles expériences et se redécouvrir. Le plus important c’est si vous voulez vraiment le faire. Découvrez quels sont les avantages d’être célibataire et comment profiter de cette période de célibat !

célibataire

Premier avantage d’être célibataire : Une possibilité de se retrouver soi-même

Dans une société où les clichés véhiculent encore des messages qui nous contraignent à se conformer à des convictions collectives, former une couple est devenu une norme. La recherche du bonheur passe donc forcément par une vie à deux. En plus, même à la télévision, on nous fait toujours croire que l’ultime objectif est de trouver l’âme-sœur. Dans un sens, ce n’est pas vraiment faux.

De plus, ce genre de stéréotype voudrait aussi nous faire croire que sans l’amour, on n’a plus de valeur. Cependant, être célibataire vous offre l’opportunité de jouir de moment de tranquillité pour se développer personnellement et ainsi de profiter de la vie.

Grâce aux périodes du célibat, vous pouvez essayer de mieux vous connaitre et ainsi d’améliorer votre future relation de couple. Ce qui qui vous n’arriverez généralement pas à trouver lorsque vous êtes en couple. En étant seul, vous aurez le temps de vous analyser, une période idéale pour dresser un bilan de vos rapports avec les autres et de les améliorer.

Deuxième avantage à être célibataire : Apprendre à être indépendant

Comme mentionné précédemment, être seul permet de mieux se connaitre. Vivre en étant célibataire, vous offre donc l’occasion de révéler votre indépendance et votre originalité. Et c’est surtout vrai pour les femmes qui ont la manie d’être toujours du même avis que leur compagnon qui arrive à instaurer leur opinion beaucoup plus facilement.

Lorsqu’elles se retrouvent célibataires, elles s’aperçoivent qu’elles ont la capacité de faire les choses par elles-mêmes. Du point de vue matériel, lorsqu’on est en couple, on a tendance à répartir les tâches de la maison.

Une fois séparé, chacun des deux couples se trouve parfois désemparé. Un homme à peine célibataire se rend donc compte par exemple qu’il ne sait même pas faire tourner la machine à laver. Alors qu’une femme seule s’apercevra qu’elle aurait dû prendre des cours de bricolage. Le fait de se retrouver seul permet à l’un ou à l’autre de pouvoir faire de nouveaux apprentissages et d’élargir leurs horizons.

Ce genre de nouvelles expériences, permet de relever plus facilement la tête. D’un autre côté, le fait d’être autonome vous offre aussi l’opportunité de faire le point sur ce que vous recherchez jusqu’à présent avec un homme ou une femme.

célibataire

Une liberté retrouvée fait partie des bénéfices à être célibataire

Le problème avec la plupart des célibataires c’est qu’ils croient toujours que personne ne les aime alors qu’en fait, ce sont eux qui n’apprécient personne. Le fait d’être seul est une opportunité pour rencontrer de nouvelles têtes pourvu qu’ils arrivent à être ouvert. Essayez de faire connaissance avec vos voisins ou les personnes qui habitent dans votre quartier.

Le problème se situe au niveau du couple qui a tendance à se refermer sur lui-même. Lorsque vous êtes célibataires, effectivement vous ne faites pas les mêmes genres de rencontres et de plus, vous êtes plus libre et disponible, ce qui influe sur les regards des autres.

Une chose est sure, c’est que le célibat modifie notre façon d’être. Une fois que vous avez passé avec « succès » le stade de célibat, vous avez une vision plus différente de ce qu’est la vie en couple. Prenons le cas d’une femme qui s’est bien adaptée à la vie de célibat et qui a retrouvé une certaine confiance qu’elle n’a pas eue lorsqu’elle a été en couple.

Quand cette femme se remet avec un homme, elle est beaucoup plus critique et moins manipulable. Car en effet, la confiance générée au cours de la période du célibat l’a permis de se rendre compte qu’elle survit très bien sans l’aide d’un homme et qu’elle n’hésiterait pas à mettre les voiles quand une relation dégénère ou que la situation ne convient pas à ces attentes.

Il est important de savoir que l’équilibre personnel passe avant le bien-être du couple et que si la personne ne trouve pas une certaine harmonie dans sa vie de couple, elle ne pourra s’épanouir et ainsi aimer l’autre sans condition.

De plus, cette sérénité individuelle permet de prendre du recul sur la situation et de voir si l’autre peut réellement apporter cette satisfaction tant attendue dans une liaison amoureuse. Vous ne chercheriez plus donc à faire de multiples rencontres pour combler un vide mais pour créer une vraie relation où chaque acteur du couple fait tout ce qu’il faut pour satisfaire l’autre.

Etre célibataire, tirez en profit

Tirer profit de la situation du célibat n’est jamais évident, surtout si la rupture est encore récente. Car la plupart sont encore pleines d’espoir après avoir vécu une séparation, surtout si l’on a encore des sentiments pour la personne qu’on aime. Pourtant, ce genre d’attitude n’apporte que des effets négatifs et surtout de la frustration sur soi-même. Il faut savoir que le célibat est une chance unique d’avoir un nouveau départ. Ainsi, il est important d’accepter la situation pour savourer chaque seconde.

L’acceptation ne se fait pas du jour au lendemain. Chacun a sa propre manière de gérer une séparation mais surtout de gérer la solitude. D’un côté, il y a les personnes qui arrivent à surmonter la détresse du célibat beaucoup plus vite alors que de l’autre côté, il y a ceux qui auront besoin de beaucoup plus de temps pour cicatriser leur blessure et ainsi de passer à autre chose. Mais quoi qu’il arrive, tant qu’à être célibataire, autant en profiter au maximum.

célibataire

Célibataire : Une opportunité d’en profiter

Le plus difficile dans une période post rupture, c’est de s’imaginer vivre seul. Le problème est d’avoir une certaine habitude à vivre en couple et d’apprécier cette situation. Même dans les moments difficiles, on a tendance à penser qu’on ne sera jamais seul. On est donc plus enclin à partager notre vie et à démontrer une certaine dépendance.

Mais une fois qu’on se retrouve seul, on se rend compte qu’on ne peut compter que sur soi-même. Pourtant d’un autre côté, cet aspect nous montre aussi qu’on peut profiter de tous les bons moments de la vie sans avoir à penser à personne. Il est essentiel donc de penser qu’être seul peut être un cadeau.

Le fait de sentir que l’on peut réaliser des choses que l’on ne pourrait imaginer auparavant peut nous amener à nous aimer. Il ne faut pas non plus imaginer rester seul pour toujours mais plutôt apprécier chaque seconde à ne pas penser à une autre personne. La plupart des personnes qui ont réussi leur célibat ont appris à profiter seul de leur lit, à partir seul en voyage en choisissant les destinations qu’il préfère.

Ils apprennent aussi apprécier la compagnie d’autres personne sans avoir à soucier de l’avis d’un compagnon ou d’une compagne. Les possibilités d’explorer les merveilles du monde sont nombreuses et avant de choisir une vie de relation à deux, il faut parfois aussi penser à soi-même et de profiter seul de ce que la vie nous réserve.

Penser à vous d’abord est un des bienfaits du célibat

Un des nombreux réflexes que nous avons lorsqu’on est en couple, c’est de consacrer notre temps à notre partenaire. Dans les bons moments, ce genre de tendance est très bénéfique, on se sent énergique, dévoué et aimant. Le problème, c’est que dans les moments difficiles l’impact des souffrances et des douleurs que nous ressentons sont beaucoup plus intenses. Vivre seul sans partenaire est donc l’opportunité d’apprendre à vous réapproprier votre vie.

Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez être égoïste et ne pas penser aux personnes de votre entourage mais plutôt de s’exercer à trouver le bonheur dans d’autres domaines qu’une relation de couple. Pour cela, essayez de faire des activités qui ne se font pas à deux comme des activités de jeunesse. Vous pouvez aussi retrouver vos anciennes passions dont la relation de couple ne vous a pas permis de le vivre complètement ou encore d’en trouver des nouvelles.

Néanmoins, n’essayez pas de fuir vos problèmes à travers ces différentes activités. Ce qui est important c’est d’apprécier le célibat et d’apprendre à vivre en étant tout seul. Le fait de réaliser de nouvelles expériences vous permettra de plus penser à vous et pourquoi pas, de développer de nouvelles facettes de votre personnalité. Ce genre d’entreprise vous offrira ensuite l’occasion de mieux aborder une nouvelle relation. Vous aurez donc à choisir un compagnon ou une compagne parce qu’être avec lui (elle) vous plaît mais pas parce que l’idée d’être seul vous déplaît.

Les autres avantages d’être célibataire

Soyez plus impulsif et libéré

Une vie en couple nécessite de faire une organisation minutieuse du quotidien et de faire les choses en fonction de votre partenaire. Dans ce genre de situation, les imprévus ou les activités non planifiées peuvent apporter des problèmes. L’avantage de vivre seul, c’est que vous ne rencontreriez pas ce type de situation. Vous avez la possibilité d’organiser votre vie et vos différentes activités selon ce qui vous convient.

De plus, vous bénéficiez du fait que vous pouvez décider des choses que vous voulez faire à n’importe quel moment et d’en jouir complètement sans avoir à attendre l’approbation d’une autre personne. Avec le célibat, vous avez l’occasion d’être plus spontané, de vivre libre sans attache, d’aller dans un restaurant qui vous plaît ou d’aller dans endroits que vous préférez. Lorsque vous êtes en couple, vous ne pouvez plus jouir de ce genre de liberté, c’est pourquoi, il est important d’en profiter tant que vous êtes seul.

célibataire

Faites des voyages inédits

Le voyage c’est l’une des activités préférées de la plupart des gens. Il permet de découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles cultures ou une nouvelle gastronomie. Lorsque vous partagez votre vie avec une autre personne, faire un voyage nécessite de faire des concessions. Vous devez choisir des lieux qui conviennent à chacun et planifier la période à laquelle vous êtes tous deux disponibles. L’avantage d’être célibataire, c’est que vous avez l’opportunité de choisir vous-même votre destination et de partir lorsque vous le voulez.

Etre seul, c’est donc profiter des occasions de se rendre dans des endroits que non seulement vous appréciez mais aussi dans des endroits que vous n’étiez jamais allé. Vous pouvez également planifier des voyages entre hommes ou entre filles, ce qui est l’occasion de se retrouver entre amis(es). Vivre seul vous permet donc de pouvoir faire des voyages de façon imprévue. Tout ce que vous avez à faire c’est de prendre vos bagages, d’acheter le premier billet et de partir sans se poser de questions.

Profitez de la compagnie de vos amis ou de votre famille

Lorsque vous êtes amoureux, souvent vous n’avez d’yeux que pour votre partenaire. Vous ne voyez plus que lui (elle) et vous passez la majeure partie de votre temps avec lui (elle). Pourtant, s’il y a une chose de sûr, c’est que votre famille et vos amis seront toujours là alors qu’un compagnon ou une compagne peut être remplacé. Mais attention cela ne signifie pas que lorsque vous êtes en couple, vous devez privilégier votre entourage plutôt que votre partenaire.

Le plus important est de considérer que ses autres personnes ne seront jamais loin de vous. La période de célibat est donc le moment idéal pour passer plus de temps avec votre famille et vos amis. De plus, la vie nous apprend à penser au moment passé avec les personnes qu’on aime. Passer plus de temps avec ces personnes vous offre également l’opportunité de se ressourcer et de retrouver une certaine harmonie dans votre vie.

Célibataire : Une opportunité de rencontrer de nouvelles têtes

Rencontrer de nouveaux amis n’est pas évident quand on vit avec une personne. Le fait de trop se concentrer sur votre âme-sœur, vous fasse oublier qu’il existe aussi d’autres personnes que votre partenaire. Le fait d’être célibataire par contre, vous offre le temps de faire des sorties ou des rencontres et ainsi de faire la connaissance d’autres personnes. Qui sait, vous pouvez rencontrer de nouveaux amis ou pourquoi pas rencontrez l’amour de votre vie.

La majorité des gens qui vivent une situation post rupture amoureuse sont souvent confrontés à une grande souffrance. Chacun a sa manière de gérer ces moments difficiles. Certains oublient plus vite et passent à autre chose tandis que d’autres ont plus de mal à faire passer la tristesse. Ces derniers ont plus tendance à passer ses journées et ses soirées tout seul cloîtrer à la maison. Bien évidemment, pour ces personnes ce genre de solution est la plus facile mais n’est pas le plus idéal.

Mais justement, être célibataire c’est également profiter de la situation pour essayer de sortir de votre zone de confort. Car lorsqu’on est célibataire, on a plus tendance à s’embourber dans une espèce de routine triste et dépressive. Pourtant ces périodes sont des occasions pour vivre de nouvelles expériences. Une manière d’évoluer individuellement. Il est donc important de faire des sorties, seul ou entre ami et faire de nouvelles choses. Il faut surtout sortir de ce cercle vicieux qu’est la routine et ne pas faire obstacle aux différentes choses sous prétexte que vous n’avez pas de partenaire pour le partager.

Célibataire : Evitez de vous poser en victime

Une rupture est souvent la conséquence de plusieurs disputes ou de petits problèmes dans une relation. L’effet de ces tensions régulières est qu’on a tendance à se victimiser et aussi de se culpabiliser. Mais ce genre d’attitude vous bloque parfois et vous empêche de vous épanouir. Pourtant, la période de célibat est le meilleur moyen de vous amuser et de profiter de la vie.

Le fait est que vous conduire en victime, c’est avoir le sentiment de ne plus croire en soi et de penser qu’il n’y a pas d’avenir relationnel pour vous. Ce qu’il faut savoir, c’est que dans la vie tout est possible mais rien jamais assuré. Mais qui est certain, c’est que plus on estime qu’une chose n’arrivera pas, plus les chances qu’elle se produise sont limitées. Au lieu d’être une victime donc, soyez plutôt fort et intelligent et prenez votre destin en main.

Célibataire : Spécifiez vos priorités

Afin de profiter au maximum de la période de célibataire, il faut essayer d’analyser ce que vous attendez réellement de la vie et de se focaliser sur vos besoins et vos attentes. Si vous voulez privilégier votre avenir professionnel, faites des heures supplémentaires le soir ou même le week-end, faites tout ce qui est possible pour atteindre vos objectifs.

Et en matière d’amour, il faut aussi définir vos critères mais surtout attendre de trouver le compagnon ou la campagne idéal(e). Vous pouvez toujours vous engager avec quelqu’un plus tard mais ne prenez pas cela à la légère, pensez plutôt à votre avenir personnel et ne sortez pas avec le premier ou la première inconnue sous prétexte que vous êtes seul ou que votre entourage vous force à vous engager.

Profitez d’une bonne nuit de sommeil

Au lieu de ressasser les mauvais moments que vous avez passé durant votre rupture, pensez plutôt à profiter de votre solitude et à tirer profit de la plupart des situations. En étant célibataire, vous avez la possibilité d’avoir un meilleur sommeil car vous profiter seul de votre lit et donc vous dormez beaucoup mieux. Une bonne nuit de sommeil vous permettra d’être plus souvent de bonne humeur et vous serez d’autant plus d’attaque à affronter les longues journées de travail. De plus, rassurez-vous, il n’y aura plus personne qui vous réveillera la nuit avec ces cauchemars par exemple.

Soyez à l’écoute des autres

Si vous ne voulez pas rester dans le célibat mais que la situation n’est pas favorable pour une relation, il faut éviter à tout prix de vous focaliser exclusivement sur vous-même mais plutôt de vous ouvrir aux autres et peut-être à l’avenir rencontrer l’amour de votre vie ou encore de vivre de nombreuses expériences. C’est bien d’être autonome mais il ne faut pas faire dans l’excès. Il faut donc éviter de se refermer sur soi mais plutôt de s’ouvrir et de discuter avec votre entourage. De plus, vous allez peut-être vaincre votre timidité.

Oubliez votre ancien partenaire

Le fait d’accepter le célibat n’est pas toujours une situation très évidente pour la plupart des gens. En effet, être célibataire nous pousse parfois à vouloir retrouver l’amour au plus vite. Cette attitude peut même tourner à l’obsession pour certain. Lorsque vous êtes dans la solitude, il est essentiel de ne pas vivre au quotidien en pensant à être de nouveau en couple.

Au contraire, tirer profit du célibat pour repartir de zéro et vivre de nouvelles sensations et qui sait, l’âme-sœur vous tombera peut être au moment où vous n’y attendiez pas du tout. Il est donc important d’oublier votre ancien partenaire et d’avancer dans votre vie personnelle, ce qui vous permettra de vous épanouir, d’être plus en confiance et d’apprécier d’autant plus le célibat.

Pour assumer et accepter votre solitude, il faut ainsi comprendre pourquoi être célibataire peut avoir de bons côtés. Il existe différentes manières de surmonter ces épreuves et ainsi mieux se connaitre. Dans beaucoup de cas, les gens ont du mal à se remettre et s’enlisent dans une forme de dépression post rupture.

Dans d’autres cas, la plupart des gens arrivent à oublier plus facilement et à surmonter beaucoup plus rapidement la période de célibat. Mais en plus de cela, il arrive à se découvrir soi-même, développer certaines facettes de sa personnalité et au final s’épanouir pour mieux rebondir dans une future relation.

A lire aussi :

10 Avis sur “Quels sont les avantages d’être célibataire ?”

  • elise donne son opinion :

    Oui je suis célibataire, et alors !

    Si du temps de nos grand-mères, le célibataire était tout de suite classé vieille fille ou vieux garçon cachant quelques tares, en ce début de XXIème siècle nous sommes plusieurs millions à vivre seul(e) ; on ne se cache plus, les séries américaines nous mettent en avant (Sex in the City par exemple) et les marques nous guettent au coin de la rue.

    Et oui si vous avez l’impression de ne séduire personne, détrompez-vous : vous êtes la cible rêvée des directeurs marketing que ce soit dans le secteur de la mode, de la beauté, des agences de voyage… En effet les solo ont un niveau de vie plus élevé que la moyenne et ont tendance à dépenser plus (juste retour face aux couples avec enfants qui remboursent leurs emprunts, le monospace, la location à la Baule du mois d’août…) Nous sommes plus de 10 millions rien qu’en France !! Si un tiers d’entre nous déclarent choisir et vivre très bien cette situation, cela signifie qu’il y a plus de 7 millions de personnes qui aimeraient faire une rencontre… il y a du potentiel et tous les profils sont représentés.

    Si les femmes vivent mieux leur célibat (autonomie, réseaux amis…), il semble que le célibat des hommes est mieux accepté et il y a toujours eu d’éternels célibataires : un homme seul est toujours invité, on essaie de lui (re)trouver quelqu’un très vite, les amis s’en chargent alors qu’une femme seule, elle se débrouille très bien, voire et cela existe encore !), on ne l’invite pas car elle est une rivale potentielle !!
    Le poids du passé est toujours présent : un homme seul peut s’afficher, accumuler les maîtresses alors qu’une femme devra être plus discrète ! il n’est pas si loin le temps des marieuses…

    Aujourd’hui l’amour prime sur tout le reste : on reviendrait même à une certaine forme de romantisme favorisé par les échanges écrits sur internet : on souhaite rencontrer l’Autre, il y a quelque part LA bonne personne, … La part de rêve associée rend la rencontre plus exigeante et la barre est souvent très (voire trop) haute peut être par peur d’y arriver ( ?)

    Selon les différentes analyses réalisées sur le sujet il semblerait que plus les femmes ont un niveau d’étude élevé, plus elles auront tendances à rester seules, favorisant leur carrière et remettant le moment d’avoir des enfants le plus tard possible. Quant aux hommes, ce serait plutôt les ruraux type agriculteurs qui peineraient à rencontrer l’âme sœur. Dites vous bien cependant que ce n’est qu’une conclusion d’homme (ou de femme) d’études et que si statistiquement les célibataires sont surreprésentés parmi agriculteurs, ces derniers restent minoritaires en nombre.

  • meluse donne son opinion :

    Bonjour, joiedeline
    La jalousie et le dépit que tu as dû éprouver à l’époque sont parfaitement compréhensibles, mais actuellement, non !
    Cette « courte histoire », comme tu la qualifies, est finie aujourd’hui et il n’y a aucune possibilité qu’elle reprenne, puisqu’il n’est, apparemment, plus disponible.
    Alors, cesse de te parasiter la vie en la ressassant.

    Surtout que tu en es parfaitement consciente, alors arrête de te fustiger inutilement, au risque de gâcher la nouvelle.!!

    Ne viens-tu pas de rencontrer quelqu’un, non ???

    Tu l’as sincèrement aimé,tu n’as pas à t’en vouloir là-dessus,de la même façon, inutile de lui tenir rigueur de ne pas répondre à cette intensité, et d’aimer ailleurs.
    Par contre son comportement n’est vraiment pas glorieux,il ne dépare pas du reste des hommes: « courage , fuyons »…

    Je ne suis pas loin de penser, d’ailleurs, qu’il menait ces deux histoires en même temps!!!

    Alors cela vaut-il le coup d’avoir des regrets ???
    Mais non, c’est une affaire classée, actuellement.

    Accorder un pardon ,c’est encore très judéo-chrétien, l’oublier de toute urgence et penser à soi, restent le plus constructif, efficace des pardons . !!!

    Ma mère prétendait qu’une jolie robe (ou tout autre chose) était moins cher qu’un anti-dépresseur.

    Courage et mille amitiés.

  • mila donne son opinion :

    Je suis si triste. En faisant le bilan de mes relations, ma relation la plus longue à durée pas plus d’un an et elle ne me rendait pas heureuse. Après je suis retombée amoureuse d’un homme qui avait 13 ans de plus que moi ( j’avais 21 ans et lui 34 ans) il voulait s’engager mais pas moi. Nous avons rompu et après il ne voulait plus me revoir. Depuis je ne suis plus retombée amoureuse j’ai rempli ma vie avec le travail et pas mal de flirt ( j’ai été tour à tour accompagnatrice de voyage, pionne, organisatrice de voyage, journaliste, Vendeuse en France et à l’étranger etc..;) J’ai aussi eu un passé qui m’a refroidi avec les hommes( j’ai échapper à un mariage arranger et j’ai vécu 8 ans de maltraitance par des membres de ma famille, je vois un psy et cela m’aide) Mais maintenant que j’ai envie de rencontrer quelqu’un je ne trouve que des hommes qui ne veulent pas s’investir ni construire. des fois je retourne sur la page FB d’un ancien flirt et je le vois en photo embrassant dans ses bras sa fiancé avec amour et je me dis pourquoi c’est pas moi!! Je pense que je vais rester célibataire, peut-être que c’est mon destin mais je ne suis pas heureuse toute seule. de plus je me réveille parfois la nuit angoissée, transpirante par peur de mourir seule.. J’ai 33 ans et je suis un peu essoufflée des rencontres décevantes avec des hommes qui recherche que des relations faciles!!

  • théo donne son opinion :

    Tu es bien jeune pour penser finir ta vie seule… Parfois les choses viennent quand on ne s’y attend pas.

    On commence à désespérer au bout d’un certain temps de solitude alors qu’on rêve de construire quelque chose de vrai… Et un jour de bonne humeur on retente sa chance (sur les sites ou dans la vie) et on rencontre celui qu’il faut parce qu’on est prête à le rencontrer 🙂

  • esperanza donne son opinion :

    Bonsoirs à toutes,

    Tout d’abord je voudrais saluer ce site qui est vraiment super! J’ai lu pas mal de confidences et ça fait du bien de voir que nous sommes beaucoup à connaître les même expériences!

    Je suis célibataire depuis un an et après pleuré toutes les larmes de mon corps, écouté toutes les chansons les plus mélancoliques (plus ça l’est mieux c’est) et maudit mon ex, je vois la fin de mon deuil…

    A presque trente-trois ans, ayant été en couple depuis l’âge de 18 ans, je découvre le célibat…J’avoue être déroutée parfois…

    Il y a des jours ou je le vis bien…je m’étonne d’apprécier d’habiter seule (surtout pour la place dans le lit!), je me découvre des envies, des projets; je me sens bien et pleine d’espoir pour l’avenir…Je profite de mon temps libre pour faire des choses que j’aime…

    Et il y a les jours sans…
    Les jours ou le boulot a été particulièrement dur et on aimerait se confier…
    Les jours on remarque qu’on a de moins en moins de choses en commun avec ses amis ayant presque tous partenaires et enfants (eux c’est prêt immobiliers et enfants, moi c’est garçons et sms)…
    Les jours ou les mêmes amis nous disent « toi, tu peux faire ce que tu veux quand tu veux! » (et mon boulot?)
    Les jours ou l’homme qui nous plait ne nous remarque pas (à croire que c’est fait exprès!!)…
    Les jours on rencontre un homme merveilleux, gentil, romantique, drôle mais qui ne nous attire absolument pas (mais vraiment pas!)…
    Les jours ou sur Meetic, on a des flash d’ « encorebienvert23 », 87ans et de « grosrigolo », 55ans aimant les femmes calines (et rien de « mignonsensible », 38, évidement!)…

    Bref

    Les jours « avec », je me dis « profites de cette phase de liberté! »
    Les jours « sans » je me dis « au moins j’ai mon chat, ça me fait quelque chose de vivant à toucher »

    Est-ce que d’autres personnes connaissent ces phases?

    Merci beaucoup d’avance pour vos commentaires!

  • theo donne son opinion :

    Je ressens pas exactement les mêmes choses désormais.
    C’est très rare que je ressente ce manque. Et quand je ressens ce manque, ben j’essaye de choper un amant. Un avec qui on peut discuter.
    Sauf que, pour moi la liberté est précieuse. Surtout en écoutant les problèmes de couple des autres 😉
    Et je sais que je ne suis pas prête à me mettre en couple, et j’en ai pris mon parti.

    La situation n’est pas vraiment la même, donc.
    Disons que je me préoccupe plus des choses que je considère constructives (c’est vrai aussi que j’ai un enfant, ce qui change la donne : je ne suis pas complètement « seule »), et le reste viendra en temps et en heure.

  • mel donne son opinion :

    Il y a des jours où je vis bien ma vie de célibataire, je me dis dis « personne pour me faire des réfléxions, pas de disputes, je vais ce que je veux quand je veux, je sors, je m’amuse, je rencontre du nouveau monde, je m’occupe de moi, je ne fais pas la boniche à monsieur »

    Et puis, il y a des jours où je me dis « personne avec qui parler, avec qui partager, pas de projets en communs, pas de bonheur à deux, plus la même vie de famille ».

    Aujourd’hui, j’ai 37 ans, deux enfants, j’ai vécu 13 ans en couple. Certes, c’est trop tôt pour refaire ma vie, je ne me sens pas prête.
    Mais je me sens complétement en décalage par rapport à mes amies. Elles ont refait toute de suite leur vie après leurs divorces. Elles n’ont pas connus de gros échecs sentimentaux. Et moi, j’ai l’impression de cumuler les échecs sentimentaux, les souffrances.

    Un ras le bol général aussi de cumuler les histoires à répétitions, les rencontres, les sites de rencontres. Toujours le même refrain de la part des hommes qui veulent nous lâcher car ils ne veulent pas s’engager.

  • apoline donne son opinion :

    J’ai commencé ma longue vie de célibat après la trentaine, c’est vrai qu’au début, ça passe, on est contente d’avoir son appart à soi.. mais rapidement cela devient lassant, le célibat ne doit être qu’une étape et pas de longue durée, me concernant en tout cas.
    Pour moi la vie c’est à deux, je ne me sens complète qu’à deux… maintenant mes périodes seules je les déteste, je suis lucide par rapport à ça et oui, je veux être en couple, pas avec n’importe quel crevard qui passe bien sur, mais en couple c’est une évidence et avec une vie de famille aussi.
    Mais la vie ne nous apporte pas toujours ce à quoi nous aspirions..
    Quant aux amis, en effet une fois qu’ils sont tous dans leur vie bien construite autour de maris, femmes et enfants, tu les perd de vue et les relations ne sont plus du tout les mêmes.. reste à se rapprocher de ceux qui ont une vie plus proche de la tienne, qui sont plus disponibles et qui comprennent.
    En tout cas je te souhaite de rencontrer quelqu’un rapidement !

  • tani donne son opinion :

    Je comprends les phases que tu traverses. J’ai eu les mêmes. J’étais même prête à tout pour ne pas être seule.
    Mes expériences de vie de couple (sous le même toit, j’entends) ont toutes été un échec cuisant. J’ai tenté 3 fois : séparés 2 fois au bout de 6 mois, la plus longue cohabitation a duré 2 ans. Je crois que ce n’est pas pour moi en fait. 😉
    Séparée depuis 3 ans, avec un enfant de 4 ans, même si au départ, c’était difficile, j’ai très vite remonté la pente en essayant de trouver le positif dans la situation. Et on se rend vite compte que la liste est longue, très longue…Finalement je fais ce que je veux presque quand je veux (enfant oblige).
    La vie est belle et bien trop courte pour se lamenter ou se poser en victime.
    35 ans, il m’a fallu pour prendre enfin ma vie en mains bien que j’ai très vite été autonome financièrement, côté coeur, j’ai mis plus de temps.
    Aujourd’hui seule mais avec des « casse-croûtes », des « 4H », ma vie me satisfait comme elle est. J’essaye d’en profiter pleinement, et quand je serai prête, et bien on verra ce qui se présente….
    Courage…et puis parfois il suffit de changer ses meubles de place, ou d’acheter un nouveau tableau… pour dire que ça tient à peu de choses !
    TOUT s’arrange TOUJOURS !

  • esperanza donne son opinion :

    Merci pour ces témoignages!

    Oui tout s’arrange toujours…C’est ce qui s’est passé pour moi dans le passé…Et je connais plusieurs femmes qui pensaient déja à adopter un chien par dépit et qui ont rencontré un homme merveilleux…Ou d’autres qui sont heureuses de vivre seules…

    Par contre , je pense que que le célibat est plus difficile à vivre quand le réseau social évolue en même-temps…

    Pas de bol, au moment ou je suis devenue célibataire, plusieurs amis ont déménagé à plus de cinq cent km et comme les autres ont déja une vie de famille remplie (et casent les amis dans les trous de leur agenda) je me retrouvée avec un cercle d’amis beaucoup moins disponible…

    Je ne suis pas isolée et je me bouge pour rencontrer des personnes dans ma situation et jusqu’à maintenant je n’ai pas eu à me plaindre…J’ai fait des super rencontres avec des femmes célibataires 🙂 (Et j’adore rencontrer de nouvelles tête!)…

    Mais ça fait bizarre de « perdre » en même temps que son partenaire des amis qu’on connait depuis des dizaines années, avec qui qui on avait fait les quatre-cent coups et qu’ on pensait garder pour la vie…

    Oin-oin:-)…

    Toutefois ce n’est pas un jour sans…aujourd’hui je me dis que ma phase de célibat a un sens…Je suis en train de découvrir ma capacité à m’épanouir seule, à calmer mes peurs du lendemain (Chanson d’Olivia Ruiz « Elle panique ») et paradoxalement à m’intéresser plus aux autres…Je me rend-compte que même si j’ai été en couple pendant plus de dix ans ans, je n’étais pas assez ouverte et prête à construire une relation épanouie…

    Maintenant je me sens mieux et bien plus prête à accueillir quelqu’un…
    Et souvent les choses arrivent quand on est prêt…(dans le passé ça été le cas pour moi)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *